dimanche 12 février 2017

Les cordes

La pratique des cordes restent pour moi, une passion, un besoin.
Vivre le partage dans les cordes, me donne des forces pour affronter le quotidien.
Pour un moment, les cordes me permettent de vivre l'autre, de vivre ses pulsions et son vouloir.
Dans les cordes, je tisse des liens très forts avec mes partenaires et libère la femme fragile qui est en moi.

samedi 11 février 2017

Être

Être tout, une seule fois.
Être pour de bon, pour de vrai.
Être pour une femme, pour un homme.
Être totalement, pleinement.
Sentir ses sentiments, sans ambiguïté.

dimanche 5 février 2017

Je suis aux dires

Je suis aux dires de beaucoup, une personne dont il est difficile de prendre le cœur.
Oui il n'est pas aisé de gagner mon cœur et vivre mon intime.
Alors que la rumeur et les idées reçues ont fait de moi une femme facile, je vis la solitude et l'abstinence.
Ironique situation que la mienne.
Il est difficile pour certain de comprendre que sans sentiment rien n'est possible avec moi.
Je ne baise pas je fais l'amour !
Au fil des mauvaises rencontres, des trahisons, je me suis renfermé sur moi-même et construit des murs pour me protéger.
Vivre le rejet au motif d'être et vivre cela reste une blessure profonde.
La colère n'est plus, reste toute la tristesse et la souffrance de cette situation.
Je n'attends plus rien de l'amour et ne crois pas au prince charment, seule la solitude est une réalité.

Par de petites touches

Par de petites touches, comme un peintre, je construis mon avenir.
Chaque touche apportent leurs contributions, donnent des couleurs à mon demain.
Avec la force du désespoir, je garde tête haute et courage.
Quand je trébuche, le soutien de mes ami/es, me donne la force pour me relever, leur attitude me donnent à croire encore en l'être humain.
Je les remercie pour tout cela !
Mes rencontres sont une richesse et chaque partage une chance pour grandir.
La musique, la photo et l'écriture me permettent de tenir et d'affronter le stupide comme l'ignorant.
La pratique des cordes, me donne à vivre la femme que je suis et de nourrir ses besoins.
Vivre les cordes me donnent la possibilité de rendre à l'autre tout le bonheur qu'il me donne.
Pas à pas j'avance, je poursuis mon chemin et tien le cap.
Je me suis offerts le luxe de me confronter à mon destin pour le changer et être celle que je suis aujourd'hui, j'en ai payé le prix.
Mon travail me permet de nourrir ma nature, mon cœur et mon âme.
Être la main tendue, le pont pour franchir, me comble et me donne du bonheur.
Je suis triste de voir des personnes fuirent les gens aux pensées sombres ou bien à la vie triste par peur de la contagion.
Il leur faut comprendre que rien de ce qu'ils vivent ne justifie cela.

vendredi 27 janvier 2017

Il ne se passe pas un jour

Il ne se passe pas un jour sans que l'on exerce sur moi des pressions sociales, morales, physiques, affectives ou matériels.
A toujours devoir me battre, me défendre, j'ai fini par oublier la femme que je suis pour n'être qu'une guerrière.
Une guerrière qui maltraite la femme, son corps, son esprit et son âme.
Je suis lasse de cette vie, lasse du rôle qui m'est dévolu.
Combien, je voudrais être en mesure de poser mes valises et vidé un peu de ce trop plein.
La femme voudrait rependre son souffle, vivre le fragile qui est en elle, lâché prise.
Qu'il est triste de trouver dans la douleur, l'aisance pour l'écriture.
Misérable celle qui ne parvient à rien de durable, stable ou viable.

samedi 31 décembre 2016

Je vous aime.

Dernière ligne droit.
Une nouvelle année s'annonce avec ses incertitudes, ses espoirs et attentes de tous genres.
Je vous souhaite de belles choses pour cette nouvelle année et tout le bonheur du monde.
Je vous dis merci pour vos soutiens et encouragements.
Je vous aime.

mercredi 28 décembre 2016

Triste

Cela me blesse toujours autant et je m'en veux de ne pouvoir faire autrement.
Encore aujourd'hui ceux qui viennent à moi comme ils vont au zoo me font pleurer et me font me sentir méprisable, ils me salissent.
Ils veulent une aventure, avoir une anecdote à raconter, tous sont pétris de certitudes en mon endroit.
Les idées reçues, les biens pensants ont fait de moi un animal, une bizarrerie encore mieux une insatiable.
Le sexe est mon seul but dans la vie et je ne peux renoncer à une sollicitation de cet ordre, les voilà donc persuadés de leur bon droit.
Il est inutile de leur dire que je suis une personne qui peut éprouver des sentiments et de la peine.
Leurs mots, leurs attitudes me font plonger dans les abysses et voilà que mes idées noires reprennent le dessus.

https://www.linkedin.com/

Le 19 déc., B a écrit :

Bonsoir Raphaelle...Tu te souviens de moi ??
22:07

Le 19 déc., Raphaelle  a écrit :

Oui très bien
22:50

Le 19 déc., B a écrit :

Super, mais moi , je n'ais pas connu LA RAPHAELLE !!
23:11
20 déc.

Le 20 déc., Raphaelle  a écrit :

Oui je suis enfin moi si cela reste un problème pour beaucoup je ni peu rien y faire bonne journée et bonne fin d'année
07:35

Le 20 déc., B a écrit :

Le principale, c'est bien que tu sois toi même !!! Les autres l'on s'en fout !!(pour être trivial !!) ... Tu prends aussi des hormones ? As tu une ou des photos de toi ??
12:23

Le 20 déc., Raphaelle  a écrit :

Oui le principal est la je suis femme des photos pour quoi donc bonne journée
15:15