mardi 29 novembre 2016

J'ai appris

La bonté prodiguée à d'autres m'a apporté l'apaisement.
La pratique des cordes, m'a donné le goût du partage.
Mes rencontres m'ont appris d'autres réalités et permis de voir d'autres horizons.
J'ai fait trésor de chaque rencontre.
Mon voyage dans les cordes, m'a donné à vivre mon intime et la sérénité.
La vie m'a appris que la différence : isole et peut faire peur.
Mon parcours m'a appris la ténacité.
Mon cancer m'a appris que rien n'est jamais acquis.
Mon enfance m'a appris la violence d'un père.
Mon adolescence m'a appris le poids des responsabilités.
Mon arrêt cardiaque m'a appris le goût de la vie.
Mes soins m'ont appris à composer avec la fatigue et le dépassement de soi.
Le désespoir m'a appris qu'il est possible vouloir ne plus vivre.
Le quotidien m'a appris la défiance.
La solitude m'a appris l'autonomie.
Les trahisons et les promesses m'ont appris à ne plus accorder ma confiance.
J'ai appris l'hypocrisie de ceux qui affirment ne pas faire de différences.
J'ai appris l'inutile des vaniteux.
J'ai appris que l'amour n'existe pas pour une comme moi.
Mes larmes me prouvent que je suis humaine.
J'ai appris l'amour à sens unique.
Je suis riche de mes deux vies et de mes rencontres.
Un grand merci à ceux qui m'ont ouvert leur cœur

dimanche 6 novembre 2016

Je reviens

Je reviens après une longue absence, la maladie et le quotidien n'ont accaparé.
Alors que le cancer demande son dû, ma vie prend de nouvelles directions.
Mes études ont porté leurs fruits, de nouvelles compétences et un diplôme en attestent.
C'est dans un nouveau lieu de vie, une nouvelle couche que je reprends des forces pour la suite.
Tous ces efforts ont laissé des traces, comme une enfant trop fatiguée je pleure plus que de raison, je me dis que cela va passer.
Pour moi l'important reste que ces larmes ne soient vues de personne et qu'il me faut faire bonne figure en tout lieu et moment.
Mes insomnies ne permettent pas un repos réparateur et en moi toujours les mêmes images et peurs de mon enfance.
Reste en moi le doute d'un demain et un grand vide que je ne sais pas comblé.
Il me faut reprendre l'écriture du récit de mon existence.

jeudi 22 septembre 2016

La suite ?

Dernière ligne droite en ce qui concerne mes études, un mois avant mon b.t.s.
Mon déménagement a commencé, voilà une autre raison d'être fatigué.
Enfin mes soins qui après mon opération du mois d'août sont plus agressifs, je pourrais dire la routine au vu de la répétition des interventions et de celles à venir.
Je reste combative et me dis que quoi qu'il arrive maintenant, j'aurais donnée le meilleur de moi-même.
N'allez pas voir de l'auto satisfaction dans mes propos, mais juste une auto-analyse.
La suite, en voilà une bonne question !

lundi 12 septembre 2016

Alors

Avec Isidore
Alors que beaucoup m'expliquent combien, ils aimeraient vivre le partage des cordes avec moi, lui le fait avec passion et envie.
Alors que mes formes sont moquées, lui, aime à les toucher et mettre en avant.
Alors que beaucoup ne jure que par les canons de la mode et le pur des corps filiformes, lui recherche plus qu'une image !
Alors que certain éprouvent dégoût à la simple idée de me toucher, il n'a de cesse de chercher le contact.

mercredi 24 août 2016

La quiétude

Au milieu de la nature reprendre vie, oublier l'hôpital, mon opération, le cancer.
Au milieu de la nature donner sens à ma vie, pour quelques heures oublier ma solitude, mon isolement.
Au milieu de la nature ne plus subir, prendre du temps pour moi.
Au milieu de la nature vivre l'harmonie de toute chose et la quiétude.

jeudi 11 août 2016

Message

Message pour celles et ceux qui ne supportent pas la différence, tout ce qui n'est pas lisse et dans la norme.
Je ne vous demande qu'une chose, laissez-moi vivre ma vie.
Mesdames, messieurs si mon passé est un problème passez votre chemin.
Vous qui changez de comportement à mon endroit après avoir appris mon passé, oubliez mon existence.
Je n'ai pas besoin de votre approbation pour exister et faire.
Bien cordialement.